Le Mont Pourri
Juillet 2008. On s’était dit avec Hélène : « On se fait la pointe Méan Martin en entrée, le Mont Pourri en plat de résistance et si la forme est là, on se fait le Mont Blanc pour le dessert. Comme ça, ça sera fait et on n’en parlera plus…! »

Le Mont Pourri, je le contemple depuis que je suis tout petit, depuis le Beaufortain, ma seconde patrie.
Je ne pensais pas qu’il était si “accessible”. C’est vrai qu’en regardant le topo, objectivement, ça ne dépasse pas les 40° (mais non, pas la température…! la pente…! ). Et encore, ce ne sont que des petites portions. Les reste n’est pas vraiment très raide. 30° à 35° en moyenne.
Mais bon, c’est quand même le second sommet de la Vanoise, il y a la longueur de la course, l’altitude, et un glacier à traverser où il ne s’agit pas de faire n’importe quoi… comme sur tous les glaciers.
Ecrivez-nousmailto:familleberly@orange.fr?subject=Site%20Berly%20Montagne